Ce dimanche une vidéo choc a fait le tour des réseaux. Affolant toute la toile, on peut y voir un taureau totalement paniqué d'avoir les cornes en feu. La scène qui a eu lieu durant la nuit de vendredi à samedi, près de Valence, en Espagne à Sangote, montre des hommes libérant un taureau et accrochant des embouts aux cornes avant d'y mettre le feu.

Le "Toto Embolado" est une coutume espagnole instaurée pour célébrer les Saints Patrons. Une fois le taureau libéré et les embouts allumés, la célébration consiste à éviter les charges de l'animal. Mais ce vendredi, l'animal totalement paniqué a foncé sur une barrière qui finira par céder sous son poids afin de sauter dans la rivière.

Les policiers ont dû chercher le taureau en liberté avant de le retrouver sur une plage après plus de 9h d'errance. Ils finiront par le confier aux vétérinaires. La vidéo, largement diffusée sur les réseaux, a eu pour effet de générer le Hashtag StopCorrida.

Les gens restent sous le choc devant cette scène tragique. Sur les réseaux sociaux, l'association 30 Millions d'Amis dénonce cette scène digne du "Moyen-Age". Malheureusement d'autres vidéos sont tombées ce week-end sur les réseaux montrant d'autres scènes affolantes prônant la violence envers les animaux.

  • Dans la première vidéo prise à Alicante, au sud de Valence, durant la fête de Denia, on aperçoit des gens qui s'amusent à provoquer un taureau jusqu'à ce qu'il tombe dans l'eau, complètement paniqué avant d'être remonté à la surface. Ne sachant pas nager, cette pratique incite les gens à presque noyer l'animal. Cette première vidéo a été partagée sur la page Anymal, l'association de Rémi Gaillard.

  • Sur la seconde vidéo publiée par Muriel Arnal, fondatice de One Voice, on peut apercevoir un taureau dans une corrida attaqué un cheval du mirador. Le taureau blessé, s'en prend à l'animal devant tous les spectateurs. Les deux vidéos ont été partagées des milliers de fois sur les réseaux. Les internautes ont demandé expressément l'arrêt de ces massacres. 
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires